Sélectionner une page

La définition du coaching professionnel

Pour le lancement de la section “Blog” de mon site internet, j’aimerais aujourd’hui assez naturellement m’attarder sur la définition du coaching professionnel. Et par extension, revenir sur ce que n’est pas le coaching.

J’ai été formée au Coaching par une école américaine mais internationale, l’IPEC, qui est reconnue par l’ICF – International Coaching Federation, soit l’organisation qui “régule” le coaching dans le monde et qui s’assure d’une pratique professionnelle, éthique et de qualité, en l’absence de régulation officielle du marché actuellement. J’ai obtenu ma certification de Coach Professionnelle en 2020.

En 2021 je suis devenue membre de l’ICF, et c’est à leur code de déontologie, que je suis engagée. En janvier 2022 j’ai d’ailleurs reçue l’accréditation ACC (Associate Certified Coach), qui garantit un certain niveau d’acquis théorique mais aussi plus de 100h de pratique du Coaching. Une nouvelle étape dans mon développement en tant que Coach.

Donc maintenant que cette base a été établie…

Qu’est ce que le Coaching Professionnel ?

C’est une question que j’aime poser à mes (futurs) clients lors de notre entretien introductif gratuit et sans engagement, mon fameux “Appel de Découverte” (vous pouvez réserver le votre ici).

Il me paraît nécessaire, avant d’entamer une nouvelle relation de Coach à Coaché-e, de s’assurer que nous sommes sur la même longueur d’ondes.

Il existe plusieurs définitions du coaching professionnel. L’une des raisons est liée à la provenance du Coaching, qu’on crédite souvent au Coaching Sportif. Le Coach sportif, que tu sois une athlète de compète en préparation pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, ou sportive du dimanche, il te donne des séries d’exercices à exécuter. Il te donne donc des instructions. Et il te corrige. Sur le postulat que lui / elle sait quoi faire, et que toi tu le paies pour cette expertise. Ce que j’assimilerai d’ailleurs aujourd’hui plutôt à ce qu’on appelle le “mentoring” ou “mentorat”, ou encore le “consulting”.

Le Coach Professionnel lui, n’est pas supposé te dire quoi faire, comment le faire, quand le faire. Le Coach Professionnel peut t’accompagner dans tout domaine.

définition coaching professionnel

La définition officielle du Coaching

Voici la définition du coaching par l’International Coaching Federation :“le coaching est une alliance entre le coach et ses clients dans un processus qui suscite chez eux réflexion et créativité afin de maximiser leur potentiel personnel et professionnel ».

Pour accompagner l’évolution d’une personne, d’une équipe ou d’une organisation, le coach s’appuie sur l’art de la relation qui permet d’entrer en interaction avec quelqu’un d’une façon telle qu’il réalise les projets qu’il choisit de mettre en œuvre en transformant, si c’est pertinent, ses attitudes et ses compétences.”

Ma définition du coaching professionnel

La définition du coaching que je propose à mes clientes, la définition MarinaCoachMe, définit le Coaching comme

un partenariat entre le client et le coach, dont l’agenda est leadé par le client, utilisant les compétences et outils spécialisés du coach, mises au service des objectifs du client.

L’idée c’est que toi, le client, tu as les réponses, les ressources, en toi ; moi j’ai les bonnes questions, les bonnes compétences et les outils pertinents pour maximiser ou complimenter ton expertise sur tes sujets et tes objectifs. Et je donne évidemment le cadre à la relation, et à la séance, mais il s’agit ensuite de co-construire avec toi et d’aller chercher ou créer en toi ce qui te “manque” éventuellement.

Vous voyez la différence avec un Coaching sportif ? Ou le Coaching de type “je vais te coacher pour que tu sois un meilleur Sales / Sportif / Employé, etc ? Là il y a une notion d’expertise sur le domaine de la personne “coachée”. Tandis qu’un Coach Professionnel peut théoriquement te coacher sur tous les sujets, en partant de toi, en partant de la personne qui est coachée, et non d’une expertise précise, sans avoir besoin de connaître ton domaine précis.

Le Coaching professionnel n’est pas du mentoring, du consulting, ou de la thérapie

Suivant notre objectif, il peut donc parfois être plus pertinent de trouver un Mentor, un Consultant, un autre type de thérapeute, voire un proche.

Tu souhaites avoir les conseils aguerris de quelqu’un qui est passé par une expérience similaire et peut te partager son expérience ? Trouver un mentor peut être une bonne idée. Avant de devenir Coach, j’ai été Mentor de nombreuses fois ; notamment pour des collègues chez Google qui étaient plus juniors sur leurs rôles par exemple, ou en externe avec des jeunes femmes qui cherchaient leur voie. C’est passionnant, mais différent de ce que je fais maintenant avec ma casquette de Coach.

Tu souhaites avoir un point de vue professionnel et quelqu’un qui soit en mesure de te dire quoi faire ? Par exemple, tu souhaites être accompagné sur la mise en place de tes process de vente dans ton entreprise ? A ce moment, il peut être intéressant de travailler avec un Consultant. Ou alors faire appel à un formateur. Parmi les Coachs il existe souvent une double compétence avec la Formation d’ailleurs, ou le Consulting. Personnellement je suis aussi amenée à proposer des formations, mettant en avant davantage ma casquette de formatrice.

Tu souhaites explorer ton passé, travailler sur un épisode peut-être plus douloureux ? Je te conseille de consulter un psychologue, qui sera formé et équipé pour t’accompagner pour “guérir”. Je pense personnellement qu’il est toujours intéressant de passer par un travail avec un thérapeute. Et qu’on devrait tous d’avoir un Coach d’ailleurs ;). Même les Coaches ont des Coaches. Pourquoi pas vous ?

Dans certains cas, il peut être intéressant de consulter l’un de ces spécialistes en parallèle du travail qu’on réalise en Coaching. Lors de mon appel découverte avec une futur cliente, c’est aussi mon rôle de vous rediriger si je ne suis pas habilitée à vous aider.

A qui s’adresse le Coaching professionnel ?

Le Coaching peut adresser de nombreuses situations et objectifs !

Garde à l’esprit pour faire simple que le Coaching aide à aller de l’avant, en capitalisant sur tes ressources (même celles que tu ne sais pas que tu as en toi). Tout le monde peut décider de travailler avec un Coach – que ce soit en tant que particulier pour toi en individuel, ou dans un cadre d’entreprise pour accompagner certains de ses salariés voire plusieurs en même temps sur un format collectif, ou proposer du Coaching à chacun de ses employés et à nous même en tant que dirigeant.e !

Tu souhaites être accompagnée pour gagner confiance en toi, développer ton leadership, améliorer ton équilibre de vie, changer de travail ou te positionner pour une promotion, ou lors d’une phase de transition (par exemple tu changes de poste, tu cherches à te reconvertir, tu viens de devenir maman, tu déménages ou t’expatries) ? Tu souhaites atteindre un objectif ou réaliser un changement, et tu n’es pas sûre d’avoir l’énergie, le courage ou tout simplement tu ne sais pas comment faire ?

Alors tu es exactement au bon endroit.

Réserves ici ton RDV gratuit de 30 min pour échanger avec moi et voir si mon Coaching peut te correspondre et t’accompagner sur ta prochaine étape !

Mon histoire personnelle : comment je suis devenue Coach

Je m’appelle Marina Movsissian, je suis d’origine russo-arménienne, et voici mon histoire et l’histoire de comment je suis devenue Leadership Coach.

Je suis née à l’étranger et j’ai déménagé en France avec mes parents et ma sœur à 5 ans.

J’ai rapidement appris le français, je suis devenue un membre clé de ma famille en tant que grande sœur, devant donner l’exemple à un très jeune âge, et la personne qui a appris la langue plus rapidement. Je suis rapidement devenu la meilleure à l’école

L’excellence a été une valeur qu’on m’a enseignée, en parallèle de la critique et de l’idée de ne jamais être à la hauteur.

Et les années ont été difficiles et j’ai décidé que je voulais accéder à une vie d’Abondance pour moi-même. 

J’ai grandi à Paris pendant 20 ans, j’ai trouvé de l’intérêt à poursuivre une carrière dans le marketing digital, j’ai commencé à travailler parallèlement à mes études à 18 ans.

À 25 ans, j’ai eu un appel clair ; je voulais plus pour moi-même. Ce fut un tournant clé, j’ai quitté mon travail confortable à Paris et j’ai voulu déménager à Londres

Finalement, Dublin m’a trouvé; J’y ai déménagé pour un job de 7 mois chez Google, en remplacement d’un congé maternité. J’ai eu du succès dans le rôle, j’ai postulé à un nouveau poste et j’ai été embauchée à temps plein. 3 managers me voulaient dans leur équipe donc j’ai même eu le luxe de choisir mon équipe ! Les 7 mois se sont transformés en 3 années.

 

Mon groupe de "Nooglers" (Nouveau + Googler) à Dublin Mon groupe de « Nooglers » (Nouveau + Googler) à Dublin

D’étrangère en France, je suis devenue française en Irlande et j’ai développé mon syndrome de l’imposteur en travaillant dans une grande entreprise de technologie qui embauchait les personnes les “plus intelligentes».

J’ai rencontré un Français en Irlande, qui a planté une graine au début de notre histoire ensemble – déménager à San Francisco. Ce processus d’un an de recherche d’emploi, de rencontres avec des américains, de réseautage, a été fructueux puisque j’ai fini par décrocher un emploi à San Francisco et que j’ai déménagé en juillet 2018. J’ai reçu quelques séances de coaching via un ami qui terminait sa certification et cela m’a aidé à prendre du recul sur ce qui me retenait – moi-même – parallèlement à un atelier que j’ai suivi au travail et qui s’appelle #IamRemarkable. Plus d’informations à ce sujet bientôt !

Je pensais que les choses allaient « selon le plan »

Je déménageais à SF avec mon petit ami, pour booster nos carrières, vivre une expérience aventureuse, et revenir en France après 2 ans pour – « classiquement » – fonder une famille ou peu importe ce qu’ils disent que vous êtes censée faire à 30 ans.

 Alors que je pensais déménager par amour et pour ma carrière, j’ai fini par déménager célibataire. Le Français de 30 ans ne pouvait pas s’engager après tout, et dans ce processus d’éloignement de tout ce que je connaissais, j’ai fini par me retrouver.

 Je me suis lancée dans le plus grand des voyages… Celui de la découverte de soi et de l’amour de soi.

 

Ma première équipe à Google San Francisco

Ma première équipe à Google San Francisco

Côté carrière et côté vie, mi-2019, j’ai heurté un mur – alors que les choses me semblaient toujours étrangement naturelles, organiques, j’étais confronté à l’insatisfaction. Le “deuil”. Ne sachant plus quelle était la prochaine étape. Dans cette course où je suis en compétition contre moi-même, j’ai commencé à perdre. Ce phénomène de « retour de Saturne » que certaines personnes connaissent peut-être.

 

Mon travail n’était plus une source d’épanouissement et j’ai commencé à remettre en question mes valeurs et mon objectif. J’ai commencé à me demander pourquoi j’avais déménagé si loin de ma famille et de mes meilleurs amis qui m’ont toujours soutenue. Je dois également mentionner que j’avais un terrible manager intérimaire à l’époque, et ces choses “font ou détruisent” l’expérience de quelqu’un ! (Si vous êtes un manager, je vous conseille fortement d’être accompagné par un Coach. On peut en parler)

L’Amérique ne me nourrissait pas de la façon dont je l’attendais. Parallèlement à tout cela, j’ai développé des passions en aidant, en encadrant des entrepreneurs, des startups, des jeunes et en aidant les femmes à parler de leurs réalisations personnelles pour prendre le contrôle de leurs récits et faire avancer leur carrière, en devenant moi-même facilitatrice « #Iamremarkable » pour apporter la magie de ce contenu, qui m’a donné confiance pour poursuivre mes propres rêves quand j’en avais besoin, à plus de femmes.

Au lieu de nourrir mon CV, j’ai commencé à nourrir mon âme.

Et même si ce n’est toujours pas facile la plupart du temps, et que j’essaie toujours de comprendre les choses, je sais maintenant pourquoi je suis ici.

Il s’agit maintenant de faire confiance à ce processus – c’est long, et c’est Ok – et d’accepter que les choses n’iront pas toujours comme je l’attends, ni au rythme que je le souhaite. J’ai décidé en 2020, en passant par ma certification de coaching, que je voulais ralentir et m’éloigner lentement du « faire » et embrasser le fait d’« être » humain, dans mon histoire de vie parfaite et imparfaite.

Début 2021, j’ai quitté Google et les États-Unis et j’ai décidé de revenir en France. J’ai d’abord intégré une startup vendant du coaching aux entreprises, pour initier ma transition, tout en coachant sur mon temps libre.

Face à plus de défis cette année-là, je me suis demandé ce que je voulais vraiment pour moi.

 

Alors j’ai refait un saut…

Tout cela m’a amenée à lancer mon entreprise de coaching à temps plein désormais. 

Je suis convaincue que le monde serait un meilleur endroit si chacun pouvait trouver son propre épanouissement, sa satisfaction, son bonheur, vivre sa propre mission ou son propre but. Être égoïste un peu, pour plus d’altruisme. Vivre leur vie à leur guise. Chacun devrait être habilité à vivre sa vie selon ses propres termes et conditions.

 J’en ai marre de cette société, de ces normes, où l’on dit encore à une femme comment elle doit vivre sa vie. Et j’aimerais voir plus de parité au sein des entreprises, à tous niveaux de hiérarchie. Pour des entreprises plus saines et plus performantes aussi !

C’est là que j’interviens. Ma mission est d’accompagner les femmes à prendre toute leur “puissance” dans leurs parcours individuels et uniques vers la réalisation d’elles-mêmes. Je les aide à découvrir et à libérer leur plein potentiel, à recadrer et à s’approprier leurs récits, leur permettant de créer une vie personnelle et professionnelle épanouissante et de faire de leurs rêves une réalité. Parce que c’est possible ! Et oui, c’est possible pour toi aussi.

 

Je travaille avec les femmes pour développer leur confiance en elles et leur leadership à travers le Coaching individuel notamment en tant que Leadership Coach, avec ma propre authenticité, joie, bienveillance et spiritualité.

Pour te connecter à ta propre richesse et créer un plan pour commencer à vivre une vie plus alignée, plus authentique pour toi, qui TE ressemble, discutons de tes objectifs et voyons s’il serait intéressant que je t’accompagne dans cette voie. Mon agenda est à jour sur marinacoachme.com, prends ton RDV gratuit.

 

Obtiens 30 min de Coaching offertes

Et toi, dis moi. Tu te reconnais en partie dans ce que je partage ?
Quels étaient les tournants de ta vie ?Comment tu partages ton propre narratif ?

Laisses-moi un commentaire !

Je m’appelle Marina Movsissian, je suis d’origine russo-arménienne, et voici mon histoire et l’histoire de comment je suis devenue Leadership Coach.

 

 

Je suis née à l’étranger et j’ai déménagé en France avec mes parents et ma sœur à 5 ans.

 

 

J’ai rapidement appris le français, je suis devenue un membre clé de ma famille en tant que grande sœur, devant donner l’exemple à un très jeune âge, et la personne qui a appris la langue plus rapidement. Je suis rapidement devenu la meilleure à l’école

 

 

L’excellence a été une valeur qu’on m’a enseignée, en parallèle de la critique et de l’idée de ne jamais être à la hauteur. 

 

 

Et les années ont été difficiles et j’ai décidé que je voulais accéder à une vie d’Abondance pour moi-même.

 

 

J’ai grandi à Paris pendant 20 ans, j’ai trouvé de l’intérêt à poursuivre une carrière dans le marketing digital, j’ai commencé à travailler parallèlement à mes études à 18 ans.

 

 

À 25 ans, j’ai eu un appel clair ; je voulais plus pour moi-même. Ce fut un tournant clé, j’ai quitté mon travail confortable à Paris et j’ai voulu déménager à Londres  

 

 

Finalement, Dublin m’a trouvé; J’y ai déménagé pour un job de 7 mois chez Google, en remplacement d’un congé maternité. J’ai eu du succès dans le rôle, j’ai postulé à un nouveau poste et j’ai été embauchée à temps plein. 3 managers me voulaient dans leur équipe donc j’ai même eu le luxe de choisir mon équipe ! Les 7 mois se sont transformés en 3 années.   

 

 

D’étrangère en France, je suis devenue française en Irlande et j’ai développé mon syndrome de l’imposteur en travaillant dans une grande entreprise de technologie qui embauchait les personnes les “plus intelligentes». 

 

J’ai rencontré un Français en Irlande, qui a planté une graine au début de notre histoire ensemble – déménager à San Francisco. Ce processus d’un an de recherche d’emploi, de rencontres avec des américains, de réseautage, a été fructueux puisque j’ai fini par décrocher un emploi à San Francisco et que j’ai déménagé en juillet 2018. J’ai reçu quelques séances de coaching via un ami qui terminait sa certification et cela m’a aidé à prendre du recul sur ce qui me retenait – moi-même – parallèlement à un atelier que j’ai suivi au travail et qui s’appelle #IamRemarkable. Plus d’informations à ce sujet bientôt ! 

 

 Je pensais que les choses allaient « selon le plan »

 

 

Je déménageais à SF avec mon petit ami, pour booster nos carrières, vivre une expérience aventureuse, et revenir en France après 2 ans pour – « classiquement » – fonder une famille ou peu importe ce qu’ils disent que vous êtes censée faire à 30 ans.

 

Alors que je pensais déménager par amour et pour ma carrière, j’ai fini par déménager célibataire. Le Français de 30 ans ne pouvait pas s’engager après tout, et dans ce processus d’éloignement de tout ce que je connaissais, j’ai fini par me retrouver.

 

 

Je me suis lancée dans le plus grand des voyages… Celui de la découverte de soi et de l’amour de soi.

 

 

 

Ma première équipe à Google San Francisco

 

Ma première équipe à Google San Francisco

 

 

 

Côté carrière et côté vie, mi-2019, j’ai heurté un mur – alors que les choses me semblaient toujours étrangement naturelles, organiques, j’étais confronté à l’insatisfaction. Le “deuil”. Ne sachant plus quelle était la prochaine étape. Dans cette course où je suis en compétition contre moi-même, j’ai commencé à perdre. Ce phénomène de « retour de Saturne » que certaines personnes connaissent peut-être.

 

 

Mon travail n’était plus une source d’épanouissement et j’ai commencé à remettre en question mes valeurs et mon objectif. J’ai commencé à me demander pourquoi j’avais déménagé si loin de ma famille et de mes meilleurs amis qui m’ont toujours soutenue. Je dois également mentionner que j’avais un terrible manager intérimaire à l’époque, et ces choses “font ou détruisent” l’expérience de quelqu’un ! (Si vous êtes un manager, je vous conseille fortement d’être accompagné par un Coach. On peut en parler)

 

 

L’Amérique ne me nourrissait pas de la façon dont je l’attendais. Parallèlement à tout cela, j’ai développé des passions en aidant, en encadrant des entrepreneurs, des startups, des jeunes et en aidant les femmes à parler de leurs réalisations personnelles pour prendre le contrôle de leurs récits et faire avancer leur carrière, en devenant moi-même facilitatrice « #Iamremarkable » pour apporter la magie de ce contenu, qui m’a donné confiance pour poursuivre mes propres rêves quand j’en avais besoin, à plus de femmes.

 

 

Au lieu de nourrir mon CV, j’ai commencé à nourrir mon âme.

 

 

 

Et même si ce n’est toujours pas facile la plupart du temps, et que j’essaie toujours de comprendre les choses, je sais maintenant pourquoi je suis ici.

 

 

Il s’agit maintenant de faire confiance à ce processus – c’est long, et c’est Ok – et d’accepter que les choses n’iront pas toujours comme je l’attends, ni au rythme que je le souhaite. J’ai décidé en 2020, en passant par ma certification de coaching, que je voulais ralentir et m’éloigner lentement du « faire » et embrasser le fait d’« être » humain, dans mon histoire de vie parfaite et imparfaite.

 

 

Début 2021, j’ai quitté Google et les États-Unis et j’ai décidé de revenir en France. J’ai d’abord intégré une startup vendant du coaching aux entreprises, pour initier ma transition, tout en coachant sur mon temps libre.

 

 

Face à plus de défis cette année-là, je me suis demandé ce que je voulais vraiment pour moi.

 

 

Alors j’ai refait un saut…

 

 

Tout cela m’a amenée à lancer mon entreprise de coaching à temps plein désormais.

 

 

 

 

Je suis convaincue que le monde serait un meilleur endroit si chacun pouvait trouver son propre épanouissement, sa satisfaction, son bonheur, vivre sa propre mission ou son propre but. Être égoïste un peu, pour plus d’altruisme. Vivre leur vie à leur guise. Chacun devrait être habilité à vivre sa vie selon ses propres termes et conditions.

 

 

J’en ai marre de cette société, de ces normes, où l’on dit encore à une femme comment elle doit vivre sa vie. Et j’aimerais voir plus de parité au sein des entreprises, à tous niveaux de hiérarchie. Pour des entreprises plus saines et plus performantes aussi !

 

 

 

 

C’est là que j’interviens. Ma mission est d’accompagner les femmes à prendre toute leur “puissance” dans leurs parcours individuels et uniques vers la réalisation d’elles-mêmes. Je les aide à découvrir et à libérer leur plein potentiel, à recadrer et à s’approprier leurs récits, leur permettant de créer une vie personnelle et professionnelle épanouissante et de faire de leurs rêves une réalité. Parce que c’est possible ! Et oui, c’est possible pour toi aussi.

   

 

Je travaille avec les femmes pour développer leur confiance en elles et leur leadership à travers le Coaching individuel notamment en tant que Life & Leadership Coach, avec ma propre authenticité, joie, bienveillance et spiritualité.

 

 

 

Pour te connecter à ta propre richesse et créer un plan pour commencer à vivre une vie plus alignée, plus authentique pour toi, qui TE ressemble, discutons de tes objectifs et voyons s’il serait intéressant que je t’accompagne dans cette voie. Mon agenda est à jour sur marinacoachme.com, prends ton RDV gratuit.

 

 

Obtiens 30 min de Coaching gratuites

 

 

 

Et toi, dis moi. Tu te reconnais en partie dans ce que je partage ?

 

 

Quels étaient les tournants de ta vie ?

 

Comment tu partages ton propre narratif ?

 

 

Laisses-moi un commentaire !